Les cours de danse à Impulsion

Apprendre à danser, oui mais quel style choisir ?

Impulsion se positionne clairement comme étant une école axée sur la danse urbaine. Les cours que nous proposons couvrent toutefois un large panel de disciplines.

Breakdance, Newstyle, House Dance,… Ces noms vous sont familiers ? Ou peut-être n'en avez-vous jamais entendu parler ? Pas de problème, nos cours sont ouverts aux curieux, comme aux confirmés.

Nous proposons un ensemble de 34 heures de cours par semaine, chacune donné par un prof qui enseigne avec énergie et passion sa spécialité.

  1. Newstyle / Hip-Hop  
  2. Breakdance
  3. Ragga/Dancehall
  4. House Dance
  5. Afro House / Afro Vibes
  6. Pop & Lock
  7. Body Language
  8. Atelier hip-hop alternatif
  9. Danse Contemporaine
  10. Zone LIbre

Voci quelques brèves descriptions des différentes disciplines ainsi qu'une vidéo démonstratives des différents styles de danses que vous pouvez trouver chez Impulsion.

1. Newstyle / Hip-hop

C’est une des danses les plus connues actuellement et la plus représentée notamment grâce aux clips de rap et de r’n’b. Certains films tels Street Dancers, Honey... ont également contribué à la popularisation de cette danse. Les danseurs qui le pratiquent y intègrent des pas issus de tous les styles de danse debout, voire au-delà, du boogaloo à la salsa, en passant par des mouvements au sol, empruntés au break. C’est une danse en gestation dont les techniques sont celles des danses qu’elle associe. L’absence d’une codification stricte laisse de la place à l’interprétation individuelle.

Le Newstyle en images : Exemple de chorégraphie Newstyle par Choreo Cookies au Body Rock 2010.

Le Hip-hop en images : Exemple de cours de Hip-hop avec une référence en la matière, Luam qui donne cours au Broadway Dance Center (NY).

2. Breakdance

Appelé également break, ou b-boying. Il s’agit d’un style de danse développé à New York dans les années 1970, caractérisé par son aspect acrobatique et ses figures au sol. Cette discipline bien qu’assez technique et physique ne met pas sur le côté chorégraphies et musicalité. Le b-boy commence par des pas de préparation appelés toprocks (petits pas de danse effectués en sautillant) et uprocks (sorte de combat imaginaire entre deux ou plusieurs danseurs effectué en quatre temps) pour pouvoir annoncer sa danse au sol qui sera ponctuée de passe-passes (jeu de jambes au sol), de phases (grands mouvements acrobatiques – dont tourner sur la tête constitue le plus emblématique - et de freez - mouvements marquant un arrêt sur le son -). Un danseur de breakdance est appelé breaker, b-boy,breakdancer ou encore b-girl s’il s’agit d’une femme. Des films comme beat street ‘84 ou breakin’ ont servi à populariser cette danse ainsi que toute la culture hip-hop.

Le Break en images : Trailer du Floor Wars 2014, un gros battle international.

3. Ragga/Dancehall

Danse de rue afro-jamaïcaine enrichie de mouvements hip-hop, et reprenant certaines attitudes des danses afro et jazz. La danse ragga se caractérise par les ondulations (et/ou rebondissements) du bassins et du torse. La danse de rue y ajoute les attitudes, avec un côté sensuel et chaleureux.

La dancehall pour sa part incarne l'authentique danse jamaïcaine avec ses codes, son histoire et ses pas de danse bien définis. Une version plus proche de la tradition jamaïcaine. 

La Dancehall en images : Chorégraphie de Cam'ron accompagné de ses danseurs ragga sur un son de Popcaan - Ravin.

4. House Dance

La house music possède sa propre danse. Les précurseurs de la house dance furent le jacking, le footwork et le lofting. Le jacking fut créé sur la côte Est des États-Unis dans les années 1970-80, nombre de morceaux ou artistes house y font référence (comme Time to Jack, Jack Your Body, Jack The House, Farley «Jackmaster» Funk, Jackmaster Dick, etc.). Le jacking est également appelé hip-house à New York, à partir du moment où des danseurs de hip-hop ont commencé à danser sur de la house dans les clubs new yorkais.

La House Dance en images : Démo de Brooklyn Terry membre de Elite Force.

5. Afro House / Afro Vibes

L’afro-house est une danse issue des milieux urbains d’Angola. Elle découle d’un genre musical éponyme qui est le résultat d’un mélange de rythmes traditionnels de musiques africaines avec des sonorités électroniques. L’afro-house puise son origine dans diverses influences (angolaises, portuguaise, brésiliennes,…) et elle est le reflet de ce que la jeunesse urbaine d’Angola veut exprimer à travers la danse.

Afro House : Jeny une des ambassadrices de ce style en Belgique

6. Pop & Lock

Apprentissage des bases multiples de la danse urbaine comme la hype, le popping, locking, jazzrock ... Apprenez les danses qui sont à la base du newstyle de la house et des danses hip-hop en général. Pour savoir qui on est il est parfois bien utile de savoir d'où on vient.  

Locking et Popping en images : Hilty et Bosch pour le locking et Sadek pour le popping

7. Body Language

Body language est un cours atelier qui met l’accent sur l’utilisation de la danse comme un outil d’expression et souhaite pousser une exploration corporelle au-delà de la danse.

Comment raconter une histoire, comment exprimer et transmettre des états émotionnels, comment parler tout simplement en utilisant la danse comme vocabulaire?

Body Language applique certains outils théâtraux à la danse et s’appuie sur l’importance de l’expression scénique et de l’interprétation.
Les disciplines de danses explorées dans ce cours sont à l’image de la gestuelle de Nadine Baboy, à savoir hybride et métissée par ses influences afro, dancehall et hip-hop.

Lorsque les mots te manquent, laisse ton corps prendre la parole. (Nadine Baboy)

 

8. ATelier hip-hop alternatif

L’atelier hip-hop alternatif offre un espace de réflexion sur certains codes qui ont été proposés jusqu’à présent dans la culture hip-hop et les confronte à d’autres mouvements artistiques. Cette démarche permet d’en extraire une alternative personnelle au niveau du développement de la gestuelle et de la méthodologie pour explorer la danse.

 

9. Danse Contemporaine

La Danse Contemporaine transgresse. C'est une danse plurielle qui prône le corps comme expérience sensible. Elle a "sa propre grammaire", "son propre vocabulaire", "son propre langage".

Pendant le cours, le travail s'articule autour de moments singuliers : le rapport au sol, la mise en mouvement, le temps d'atelier, l'improvisation avec comme objectif premier le ressenti du corps, pour donner sens au mouvement.

La danse contemporaine en images :  Film réalisé par Wim Wenders rendant hommage à Pina Bausch

 

 

10. Zone LIbre

Nous mettons à disposition de tous nos membres 2h d'entrainement libre dans une salle de danse, pour permettre aux membres d'Impulsion d'échanger, de partager, et de s'approprier la matière qui a été vue en cours. Un encadrant sera présnet pour garantir le bon déroulement de l'entraînement sans s'imposer et sans donner une quelconque direction précise. 

Un espace à disposition des membres qui désirent s'entrainer de manière totalement libre.