• Home
  • Blog
  • Suite et fin de nos aventures à Nice

Suite et fin de nos aventures à Nice

Impulsion aux Jeux de la Francophonie à Nice

 Impulsion-jeux-francophonie-15Voici finalement le compte rendu de notre expérience aux Jeux de la francophonie. Difficile de savoir par quoi commencer... C'était 10 jours plutôt intense en fait. On pensait se reposer un peu, mais ça n'a pas vraiment été le cas.

Entre les répétitions avant la compétition, le show, le battle, les répétitions pour la cérémonie de clôture, le show durant la finale ... Finalement on était quasiment occupés tous les jours et on n'a pas su vraiment profiter de la charmante plage niçoise.

Mais, on va peut-être vous raconter comment s'est passé le concours avant de raconter le reste. Tout d'abord, il faut savoir que seulement 16 pays des 54 nations présentes aux Jeux ont participé au concours de danse hip-hop. Nous avons présenté notre chorégraphie revisitée de la marche des prisonniers et les juges nous ont offert une belle 4e place sur 16 pays grâce à celle-ci. Quelques bonnes surprises de la part des Haïtiens des Camerounais. Quelques déceptions de la part des Canadiens et des Français (qui ont pourtant gagné la place de "meilleur show" grâce à un jugement assez particulier).

Grâce à notre bonne prestation, nous avons pu accéder aux quarts de finale de la compétition qui se déroulaient sous forme de battles (ou joutes comme ils aimaient dire, francophonie oblige :-)).

Ensuite, nous avons perdu face au b-boys du Cameroun (Sn9per Cr3w) en quarts de finale qui était une équipe très solide ... Ils avaient des phases de groupes bien préparées et vraiment percutantes. Il faut l'admettre, nous avons manqué d'impact face à cette équipe de b-boys bien rôdée. Malgré le fait que notre équipe regorgeait d'excellents danseurs, nous étions moins habitués que nos adversaires au contexte du battle.

Pour ce qui est de la suite du battle, les demi-finales et la finale ont connu une issue assez inattendue... Mais disons les choses clairement, les juges qui ont été choisis pour ce battle étaient flingués. A part une personne ou deux qui arrivaient à motiver leur décision, les autres se contentaient de dire "J'ai voté pour eux parce qu'ils étaient meilleurs ..." Magnifique argumentation.

Je ne vais pas m'attarder sur le choix des jurys et sur l'organisation générale de la compétition, mais je n'arrive pas à comprendre comment un évènement de cette ampleur n'est pas confié à une personne de référence telle que Bruce Ykanji qui a l'habitude d'organiser ce genre de compétition internationale sur le sol français.

Bien sûr, certaines choses auraient pu être mieux organisées (surtout pour une compétition se déroulant en France), mais nous en retenons surtout une expérience qui nous a permis de faire des rencontres avec des danseurs, artistes, sportifs de haut-niveau, de cultures et d'origines très diverses. Des Libanais, aux Marocains en passant par les Haïtiens, les Gabonnais, les Camerounais ou encore les Français et les Belges, chaque rencontre était vraiment intéressante tant sur la plan artistique que sur le plan humain.

Nous voulions terminer ce petit carnet de voyage en remerciant la Fédération Wallonie-Bruxelles pour nous avoir fait confiance en nous sélectionnant pour cette compétition internationale. Un grand merci à Kim et aux autres personnes de la délégation belge qui nous ont soutenus et étaient présents, malgré une organisation assez défaillante du côté français.

Merci également à nos amis de la délégation belge : les basketteuses de chocs qui ont été en finale contre la Côte d'Ivoire et que nous sommes allés soutenir, les judokas qui se sont battus comme des lions et qui ont aussi ramené des médailles, Benoît le littéraire avec qui je partageais la chambre et toutes les autres personnes qui, au final, ont permis à la Belgique d'arrivé à la 7e place sur 54 nations présentes en terme de médailles remportées.

Big up à Julie de Lezarts Urbains, qui nous a transmis l'information et qui a permis de rendre tout ceci possible.

Enfin merci à vous, qui avez lu la suite de notre aventure et ne vous inquiétez pas, il y en aura d'autres qui viendront prochainement... :-)